Covid-19
Covid-19

« L’efficacité d’un Etat, qu’il soit fédéral ou central, dépend de la confiance suscitée par son leader »

La capacité des Etats à répondre à la crise sanitaire ne dépend pas de leur système politique, qu’il soit fédéral ou unitaire, estime le préfet Cyrille Schott, dans une tribune au « Monde ». Le plus important est l’aptitude des dirigeants à bien analyser les phénomènes et à créer autour d’eux de la confiance.

L’Europe, la tentation souverainiste et le silence des agneaux

L a crise du Covid-19 a ouvert la boite de Pandore des passions néfastes. Haro sur la mondialisation! À bas l’Europe! Sus au gouvernement (surtout en France)! La zizanie règne entre les principaux blocs et au sein même des blocs. L’Europe semble profondément divisée entre l’Est et l’Ouest, le Nord et le Sud, les riches et les pauvres. Même à l’intérieur des États, les espaces politiques n’ont jamais été aussi fragmentés.

Réflexions générales après la pandémie de COVID 19

La crise actuelle du COVID 19 est sans précédent à ce niveau depuis de nombreuses décennies : implication mondiale, nombreux décès, lutte contre un virus dont on connait très peu de choses sur son développement, comme sur les défenses à déployer, conséquences économiques mondiales d’une ampleur considérable, et sans doute aussi conséquences politiques à venir encore inconnues.

Visio-conférence du Général Vincent Desportes: “Souveraineté et défense de l’Europe: une ardente obligation post-pandémique”

Compte-rendu de la visio-conférence du Général Vincent Desportes, ancien directeur de l’Ecole de Guerre, Professeur des Universités associé à Sciences Po Paris, le 6 mai 2020.

Coronavirus: L’absence de solidarité peut tuer le projet européen

Il est évidemment trop tôt pour tirer des conclusions sur les conséquences sociales, politiques, économiques et géostratégiques de la pandémie actuelle. La croissance économique, la façon dont nous travaillons, les libertés publiques, le rôle de l’Etat dans l’économie, la relation entre l’Europe et les États-Unis, et plus largement les relations internationales et la place de la Chine dans le concert mondial, tout cela sera profondément affecté et le monde va changer. Mais parmi toutes les questions qui se posent pour le jour d’après, ou plus exactement l’année d’après, il en est une particulièrement préoccupante : le projet européen survivra-t-il à la pandémie ?

L’impact du Covid-19 sur le monde maritime

Au cours de l’histoire, comme tous les moyens de transport, les navires ont contribué à l’expansion des pandémies. La ville de Marseille avait ainsi subi une épidémie de peste, importée de Syrie par le navire Grand Saint-Antoine, le 27 mai 1720, qui provoqua la mort de 40 000 personnes dans la seule cité et de plus de 100 000 en Provence. Les passagers des navires de croisière, maintenus à bord par les autorités portuaires, ont fait partie des premières victimes du Covid-19. A la suite des 700 cas comptabilisés à bord du Diamond Princess au large du Japon, plusieurs navires ont été soumis à des périodes de confinement, voire à l’interdiction de faire escale, comme le Costa Fortuna en Thaïlande, bien qu’aucun cas de coronavirus n’ait été détecté à bord. Le monde de la croisière n’est pas le seul secteur à être impacté par les effets de la pandémie : le transport maritime, la pêche et les marines de guerre le sont aussi à des degrés divers. Cette note propose une rapide synthèse de la situation dans ces différents domaines d’activités.

La survie de l’Union passe par une réponse collective

Le diagnostic est désormais connu de tous : l’Union telle que nous la connaissons ne survivra pas si la solidarité entre Européens ne joue pas à plein. La question est : quelle thérapie proposer ? À court terme, il faut faire retomber au plus vite la fièvre nationaliste et pour cela résoudre au plus vite la querelle des « coronabonds », des emprunts destinés à financer les mesures qui s’imposent en bénéficiant de la garantie de tous.

Libre-échange ou santé, il faut choisir

Le modèle de la direction générale de l’armement doit être dupliqué dans le domaine de la santé. Car la crise du Covid-19 a révélé au grand jour les failles de la mondialisation de l’industrie française et européenne de la santé. En conséquence, les pays ont complètement failli dans la gestion de cette crise majeure. Par Philippe Roger, ingénieur général de l’armement (2S).

Coronavirus : le déclin de l’empire américain et l’ascension chinoise

La crise sanitaire générée par la pandémie du Coronavirus révèle combien la politique menée par le président Donald Trump depuis des années mène à un affaiblissement des Etats-Unis face à la puissance montante de l’Asie, et de la Chine en particulier. Quant à l’Union européenne, après une période d’atermoiements, elle réagit en prenant des mesures importantes, condition nécessaire pour jouer un rôle majeur sur la scène internationale. Par Cyrille Schott, préfet honoraire de région, ancien directeur de l’Institut national des Hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ), membre du bureau d’EuroDéfense.